OUVERTURE DU FORUM LE 11/08/18

Partagez
Aller en bas
avatar
DATE OF ARRIVAL : 05/08/2018
MAILS : 31
Points : 237

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Eleanora McCalls

le Jeu 9 Aoû - 11:31


Eleanora Mccalls
Et on s'accroche et on s'acharne,
et on s’abîme et on se gâche...

Prénom(s) : Ma mère n'a jamais vraiment eu l'occasion de m'expliquer l'origine de mes prénoms. J'ai donc dû composer avec pendant longtemps. Et à la question "Pourquoi Eleanora ?", j'ai toujours fait sans réponse. Pourtant, pour mon second prénom, Jane, j'ai un début d'explication. Malgré sa dé-scolarisation précoce et ses problèmes, ma génitrice a toujours aimé la littérature anglaise. Les romans de Brönte et d'Austen. Peut-être qu'il vient de là, alors.

Surnom(s) : Des surnoms, j'en ai eu à la pelle durant toute ma vie. L'un des plus fréquents, venu de pas mal d'inconnues, étant Blondie. Un surnom que j'ai gardé, encore aujourd'hui, avec certains initiés. Un autre récurant est Elea, simple diminutif de mon prénom. Enfin, mon père adoptif, lui, adore m'appeler Sweetie et si au début, cela me faisait grimacer, aujourd'hui, chaque fois que le mot sort de sa bouche, mon coeur se réchauffe...

Nom : McCalls est mon nom de famille. Malgré mon placement précoce, ma mère n'a jamais été totalement déchue de son autorité parentale et je n'ai donc jamais été adopté, même si je considère comme mes parents adoptifs la dernière de mes familles d'accueil.

Âge : Bientôt la fin d'un cycle. Je suis dans cette phase d'une vie où on ne sait pas trop si on est adulte ou encore jeune adulte. Si on est encore jeune ou déjà vieille. Ce cap fatidique, dénigré par les studios de cinéma, où le 2 va bientôt devenir un 3. Et ouis, j'ai 29 ans.

Date & Lieu de Naissance : Mon premier cri fut poussé un 15 décembre. Celui de l'année 1988 pour être plus précise. Et je suis venue au monde ici même, à Long Beach. Et bien, pas forcément ici même parce qu'à l'époque, le quartier n'existait même pas, mais ici, dans cette ville. Ironie du sort que j'y sois de nouveau, deux décennies plus tard, non ?

Origines : Pour ce que j'en sais, mes origines sont américaines. Ma mère biologique, en tout cas, est une véritable américaine pure souche. Loin de la bonne famille parfaite, cependant. Quant à mon père... Et bien disons qu'à la période de ma conception, elle ne cherchait pas vraiment à savoir avec qui elle couchait.

Nationalité : Sur mon passeport, en tout cas, c'est clair : je suis américaine. J'aurais aimé avoir quelque-chose de plus exotique ou la double nationalité Américano-Anglaise comme mes parents adoptifs, mais non. Je suis belle et bien Américaine à 100%, de sol et (à priori) de sang.

Activité professionnelle : Passionnée d'art, c'est vers la photographie que je me suis tournée, lorsqu'il a été temps pour moi de choisir une orientation professionnelle. Enfant, je voulais devenir chanteuse et musicienne, j'aurais été une superstar (du moins je le croyais à l'époque), mais c'est finalement le dessin et la photographie qui sont devenues mes passions pré-dominantes à l'adolescence. J'ai suivi un double cursus, en art appliqués et en photographie, mais j'ai échoué à mes examens finaux pour le premier. C'est donc avec un diplôme de photographie en poche que j'ai postulé pour un grand magazine de mode. Je ne suis pas une star, je ne fais pas régulièrement la couverture, mais je travaille dur pour cela.

Revenus : Comme je ne suis pas encore très reconnue dans le métier, même si j'ai un nom qui n'est pas inconnu, j'ai un salaire plutôt inégal et un niveau de vie très modeste. Une fois mon minuscule appartement hors de prix payé, les factures et les impôts, il me reste peu pour vivre. Alors, je suis devenue la pro des astuces à base de bouts de ficelles et je chasse comme personne les bonnes affaires.

Etat civil : Célibataire ou presque, mon coeur a été brisé une fois et je ne suis pas prête à m'engager complètement avec quelqu'un. Je n'ai eu qu'un grand amour, un rêve et il s'est auto-détruit aussi vite qu'il s'est réalisé, alors aujourd'hui encore, son souvenir me hante, comme la plus belle nuit de ma vie et le plus horrible des matins. Depuis, je m'enfonce dans les relations sans avenirs. Les one shoot insipides, les relations vouées à l'échec. Mes amis disent souvent que je ne vais que vers des personnes qui vont forcément me faire souffrir, pour être bien certaine de ruiner toutes mes chances de bonheur. Peut-être qu'ils ont raisons... Il n'y a qu'à voir ma relation épisodique actuelle pour comprendre que j'ai un problème avec le fait de me faire souffrir avec l'autre.

Préférence(s) sexuelle(s) : Ouverte d'esprit et plutôt encline à toujours tester de nouvelles choses, je ne me suis jamais laissé enfermer dans une case. C'est pourquoi, lorsqu'une fille est venue vers moi la première fois, je l'ai laissé approcher. Juste pour essayer. J'ai adoré ça et accepté le fait que j'étais bisexuelle, plutôt qu'hétéro. Une chose que mes parents adoptifs ont accepté sans sourciller. Tant que j'étais heureuse, ils étaient heureux.

Croyance : Catholiques non pratiquant, mes parents adoptifs ont toujours eu à coeur de nous enseigner le bien-être et la conduite morale que nous implique le fait de croire, que de réellement nous imposer une religion et des pratiques dictées par d'autres hommes. Mon père, grand homme instruit, avait mené des recherches sur la plupart des religions pour comprendre pourquoi la paroisse de ses parents prêchaient la religion catholique plutôt que les autres. Il s'était peu à peu détourné de la paroisse pour vivre sa religion à sa propre façon. Avec les années, je me suis plutôt orientée vers une croyance déiste, personnellement. J'en parle peu, cependant, car à mon sens, les croyances sont une affaire personnelle et je n'ai nul besoin d'expliquer à qui que ce soit, ce en quoi je crois.

Régime alimentaire : J'aimerais avoir de grands principes. Par croyance, je pense que le régime carné est à apprécier avec autant de précautions que le régime végétarien. De bien des façons, j'aimerais complètement raisonner mes conduites alimentaires, mais le fait est que se nourrir coûte cher. Très cher lorsqu'on souhaite de la qualité. Alors, j'en suis, aujourd'hui, rendu à un point où tout ce qui est (encore) comestible peut franchir la barrière de mes lèvres. La chasse aux bonnes affaires implique de manger des choses qui ne sont pas forcément d'une vraie bonne qualité nutritive ou gustative. Manger n'est donc qu'une question de survie.

CARACTÈRE

(+) Joueuse (-) Mauvaise perdante.
(+) Franche (-) Manque de tact.
(+) Artiste dans l'âme (-) Me perds facilement dans mon monde.
(+) Sait écouter pour distiller de bons conseils/regards sur une situation (-) Parfois maladroite dans mes réflexions.
(+) Adore manger (-) Déteste faire du sport pour faire du sport.
(+) Romantique dans l'âme (-) Me laisse difficilement séduire.

TRIVIA

J'ai un tatouage sur le poignet avec le nom de ma famille d'accueil : Bennett.
Je possède le numéro de tous mes demi-frères et demi-sœurs dans mon téléphone.
Je déteste le climat Californien. La neige me manque.

BIOGRAPHIE

(one) Je suis la fille biologique d'un cas désespéré et d'un inconnu, ayant de multiples demi-frères et sœurs.
(two) J'ai été placée en pouponnière, puis en alternance foyer/famille d'accueil.
(three) J'ai été déplacée à New York à l'âge de huit ans, suite à une erreur juridique.
(four) J'ai vécu dans la même famille d’accueil de mes huit à mes vingt ans et je suis toujours en contact avec ceux qu'elle considère comme ma famille.
(five) Je suis revenue à Long Beach à l'âge de 16 ans, suite à la mutation de mon tuteur et j'ai renoué avec ma fratrie quasi immédiatement.
(six) J'ai rencontré mon meilleur ami (mon plus grand bourreau) à la même époque.
(seven) Je suis tombée amoureuse du soleil et me suis brûlée les ailes. Je vis depuis avec les cicatrices qu'il a laissé.
(nine) Je vis aujourd'hui d'une de mes passions.



† Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles: il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 05/08/2018
MAILS : 31
Points : 237

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Eleanora McCalls

le Jeu 9 Aoû - 14:17
liens Eleanora Mccalls
JE PEUX VIVRE SANS TOI C’EST PAS POUR
AUTANT QUE J’AI ENVIE DE LE FAIRE...

Prenom Nom
On ne fait jamais plus souffrir que ceux qui nous aiment. Il me l'a prouvé et même si c'est facile de prétendre qu'il ne compte pas, je sais que ça ne ferait pas si mal si c'était le cas.

Asher Denis (PNJ)
Excellent amant, très mauvais garçon, j'aime passer mes nuits avec lui autant que je déteste les matins. Parfois il me considère comme sa chose et ça finit rarement bien. J'ai toujours été doué pour cacher les cicatrices...

Brett Wilson
La famille est une structure complexe. Alors quand sa propre fratrie est étrangère, peut-on être proche d'un cousin ? Peut-être bien que oui.

Liens recherchés

[1/1] Premier amour & Ex meilleur ami
[13/13] Fratrie McCalls
[5/5] Le 306 squad
[?] Des collègues de travail
[?] Des ex (hommes ou femmes)



† Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles: il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 05/08/2018
MAILS : 31
Points : 237

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Eleanora McCalls

le Ven 10 Aoû - 16:10

répertoires des rps
en cours   terminé



† Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles: il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 05/08/2018
MAILS : 31
Points : 237

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Eleanora McCalls

le Sam 11 Aoû - 18:10
My mixYouTube
I need you - Eliza Taylor-CotterBUT I WAS SCARED TO LET YOU KNOW I NEED YOU BY MY SIDECastle On The Hill - Ed SheeranI WAS YOUNGER THEN, TAKE ME BACK TO WHEN 2 A.M. - Alexz JohnsonBUT I'D GIVE IN TO THE COLD CARESS OF 2A.M. Shape of You - Ed SheeranMY HEART IS FALLING TOO I'M IN LOVE WITH UR BODY The Words - Christina Perri'CAUSE LOVE IS A GHOST YOU CAN'T CONTROL Hallelujah - PentatonixAND FROM YOUR LIPS, SHE DREW THE HALLELUJAH Lego House - Ed SheeranMY THREE WORDS HAVE TWO MEANINGS Radioactive - Imagine DragonsTHIS IS IT, THE APOCALYPSE
☾ anesidora



† Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles: il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 05/08/2018
MAILS : 31
Points : 237

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Eleanora McCalls

le Mar 14 Aoû - 19:43
A bed and a kitchen
IT ISN'T A HOME, BUT THE PLACE WHERE I LIVE.







† Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles: il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 05/08/2018
MAILS : 31
Points : 237

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Eleanora McCalls

le Mar 14 Aoû - 19:52
I love it.
LIVE YOUR LIFE WITH PASSION.








† Les grands moments de notre vie ne sont pas toujours immédiatement perceptibles: il peut arriver qu'on en mesure l'importance sur-le-champ; mais il arrive aussi qu'ils surgissent du passé, bien des années plus tard. Il en va peut être de même avec les gens.
Contenu sponsorisé

Re: Eleanora McCalls

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum