OUVERTURE DU FORUM LE 11/08/18

Partagez
Aller en bas
avatar
DATE OF ARRIVAL : 12/08/2018
MAILS : 18
Points : 147

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

NEIGE (AMY)

le Lun 13 Aoû - 22:32
Les lampadaires sont devenus des lumières aveuglantes. Bae claque ses baskets sur le bitume, tâchant de suivre sa cousine tant bien que mal. Elle tient le crachoir à un type de médecine qui lui parle mandarin. Bae ne pipe rien, elle tente de s'accrocher à quelques mots compréhensibles au milieu du monologue. Ce type est une vraie diarrhée verbale. Elle ne fait même plus semblant de suivre la conversation. Il se contente de débiter et d'alimenter le fond sonore du crâne de Bae. Crâne embrumé, pensées vacillantes. Elle a l'impression de voir Arès à chaque angle de rue. Bae regarde encore une fois ses messages. Le dernier date de 20h31. Je rentre pas ce soir, bisous. Et depuis sept heures, le silence radio habituel. Douloureux, plein de sens, presque sans équivoque. L'interne finit par lui donner un léger coup de coude. "C'est là !" Bae lève un oeil vitreux sur le building flambant neuf. "..." Que fait-elle là déjà ? "..cool !" Elle s'arrache un sourire faussement amical, plongeant ses mains dans les poches de son short.

Les quatre jeunes se glissent dans l'ascenseur les uns derrière les autres. Bae observe d'un oeil curieux sa cousine et ce grand brun qui s'échangent des regards pétillants. La fatigue est en train de la rattraper. Nouveau coup de coude. "J'en vois une qui a bien besoin d'un remontant !". La jeunesse dorée ne se refuse jamais ce genre de chose. C'est pour ça que Bae s'est daigner à suivre le mouvement après la boiler room d'un nouveau riche du quartier. Avide de sensations, sans plus aucun artifice dans les yeux, elle se contente depuis quelques semaines de suivre les gens là où ils veulent bien l'amener. Elle a le cœur au bord des lèvres, partout, tout le temps.

Bae voudrait s'échapper. Mais long beach la retient. Alors à peine arrivé, elle parvient à échapper à la vigilance de son acolyte lourdaud et se glisse à côté de l'hôte. "De l'aide ?" Il s'applique à dessiner les lignes avec sa carte platine. Il daigne tourner la tête vers Bae. Charmé par le visage angevin de la brune, un sourire intéressé se dessine au coin de ses lèvres. "Mendoza c'est ça ? Je crois que nos pères se connaissent. " Bae plisse le nez, détaille le visage du type. Elle a déjà du le croiser. Ces yeux de requin ne lui sont pas inconnu. Elle balaye l'appartement du coin de l'oeil. Luxueux, imposant, au dernier étage bien sûr, régnant sur la ville. A l'image des penthouse de toutes les ordures de long beach. Dont son père, bien entendu. Ils échangent un regard tristement complice entre fils d'escroc. Sourire innocent sur ses lèvres d'enfant gâtée, Bae attrape de ses doigts fins la paille de fortune qu'il lui tend.

La seconde d'après, Bae a les yeux fixés au plafond. Ils pétillent comme ceux des amoureux. Pas pour les mêmes raisons. Elle voit des flocons se dessiner autour du lustre en verre. Pendant un moment elle regarde cette neige hallucinée qui fond en cascade. Ses doigts jouent dans ses cheveux. Elle sent sa mâchoire qui se serre nerveusement. Et elle sourit, béat. Elle finit par redresser la tête. Peut être au bout de 5 minutes, peut être au bout de 30. En face d'elle un visage connu. Elle pense halluciner. Bae détourne le regard. Trois fois. Elle finit par abdiquer face à cette réalité. Les pensées qui vont si vite qu'elle même ne peut plus les retenir, les entendre, les sentir. Euphorie. Folie qu'elle cache si bien, feignant son air habituellement calme. " Amy ? Ils sont là les autres ? Arès sortait du coup ce soir ? " Bae regarde autour d'elle. Les visages sont terriblement flous. Ils sont une dizaine, à peine. Il n'y a pas la voix d'Arès ici. Le coeur de Bae qui bat trop vite voudrait s'arrêter un instant. Se reposer un peu. Un air de jazz house en fond sonore. Étrange ambiance. Irréelle.

@amy strauss

avatar
DATE OF ARRIVAL : 12/08/2018
MAILS : 48
Points : 201

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: NEIGE (AMY)

le Mar 14 Aoû - 22:52
aujourd'hui est différent des autres soirs. parce que ce soir amy, elle ne travaille pas. ce soir, elle ne rencontre pas de clients. ni un ancien habitué qui se pense amoureux de cette fille qu'il paie pour baiser. ni un petit nouveau qui lui demande comment faire et quelles sont les modalités de la soirée. quelques heures, parfois une nuit en compagnie d'un parfait inconnu afin de gagner davantage de liasses. un bien pour un mal pour certain. pour beaucoup de filles qui en rigolent. pour des mecs qui s'en vendent. mais amy, elle tuerait pour que cette vie merdique s'arrête. pour changer les choses. elle tuerait pour avoir l'occasion de retourner dans le passé afin d'obtenir une jeunesse meilleure. ce qu'elle voudrait la jeune femme, c'est retourner au foyer et se barrer avec ash. parce qu'au moins ash, il ne l'aurait pas laissé faire autant de conneries. ou alors, il l'aurait accompagné dans ses délires pour pouvoir la résonner par la suite. peut-être qu'il aurait pris pour elle. peut-être qu'elle ne se retrouverait pas avec un couteau sous la gorge à l'heure actuelle, à devoir rembourser des gens malhonnêtes. ouais, les choses seraient différentes s'il était dans le coin. mais ce n'est pas le cas. mais elle ne peut pas agir de la sorte amy. elle ne peut pas vivre dans le passé. alors, elle tente d'oublier ces souvenirs lointains. c'est sa façon à elle de se préserver. le coeur souffre moins lorsqu'il fait abstraction aux personnes qui ont compté.

une pierre qui aliment ses poumons d'oxygène ou plutôt d'une fumée grisâtre qui s'échappe de ses lèvres. fumée qui s'envole, virevolte dans les airs. balayée par la douce brise de la nuit. les étoiles alimentent le paysage et la guident jusqu'à l'appartement. appartement de luxe qui appartient à un fils à papa. amy, elle se demande assez rapidement ce qu'elle fait ici. elle se demande pourquoi mais surtout, comment elle est arrivée dans le coin. après tout, ce n'est pas son monde. elle n'a jamais connu le luxe amy. elle ne sait pas ce que c'est d'avoir des parents riches. et ces derniers se plaignent parce que leurs géniteurs sont trop occupés pour leur prêter la moindre attention. ils n'ont pas conscience de la chance qu'ils ont, d'avoir une famille. amy, ça la révolte. mais, elle tente de serrer les dents assez fort pour ne pas relever. aucun commentaire.

et les jeunes commencent à rire un peu plus fort. l'alcool fait son effet. les drogues circulent petit à petit. pétard à la main, elle s'installe près de la fenêtre et observe les étoiles brillaient dans le ciel. c'est plus paisible et plus intéressant que de traîner avec ces hypocrites. et pourtant, on vient l'emmerder alors qu'elle est tranquille. est-ce qu'elle peut en vouloir à cette personne ? bien sûr que non. il s'agit de bae. bae et son sourire angélique. bae qui est complètement péter. amy, elle ne peut s'empêcher de lever les yeux au ciel. hey! nan, ils ne sont pas là. et j'peux pas vraiment te dire ce que fait arès, j'en ai aucune idée... elle hausse les épaules d'un air innocent. amy, c'est pas le genre de filles qui ment pour rassurer. elle n'en sait rien. elle ignore ce que fait son mec et elle lui explique clairement les choses, sans prendre de pincettes.

avatar
DATE OF ARRIVAL : 12/08/2018
MAILS : 18
Points : 147

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: NEIGE (AMY)

le Mer 15 Aoû - 12:04
Le couperet tombe. Bien sûr qu'il n'est pas là, bien sûr qu'elle ne sait pas. Ni elle, ni les autres, personne ne sait jamais rien d'Arès. Et Bae ça la fatigue. Elle essaye de détaillé le visage d'Amy à la recherche du mensonge. Elle n'y trouve que son air habituellement grave et des yeux rougis par la fumette. Soupire. Bae baisse les yeux sur ses baskets flambants neuves, elle emmêle ses doigts et tripote ses bagues pour s'occuper l'esprit. Il y a une bague d'Arès. Machinalement elle l'enlève et la glisse dans sa poche arrière. Elle feint un sourire, hausse les épaules doucement pour se donner l'air détachée. Bae chaque soir, elle tente de se convaincre qu'Arès ne fait rien de spécial, sinon boire un peu trop en redessinant le monde. L'amour lui trouve milles excuses. La raison, quant à elle, se prépare à recoudre un jour une plaie béante.

Des secondes silencieuses s'écoulent. Bae aurait préféré dormir, finalement. Le pays de rêve est bien plus clément avec elle que la réalité. Elle passe frénétiquement sa langue sur ses dents, en essayant de décoder ses pensées. Dans sa tête, c'est comme milles trains qui se croisent à une vitesse vertigineuse. Les yeux posés sur Amy, elle ne parvient à attraper qu'un seul wagon des songes. Elle est belle, cette fille. Tout autour d'elle semble disparaitre. Bae ne voit plus qu'Amy, sa peau claire, ses traits fins, ses yeux perçants, ses longs cheveux ondulés qui descendent en cascade sur ses épaules fluettes. Bae, d'ordinaire peu curieuse, aimerait parler un peu ce soir avec cette ombre qui l'intrigue depuis longtemps. "Tu as quelqu'un dans ta vie ? " Sous couvert de confession, de fille à la recherche de compassion, Bae glisse un sourire intéressé, détaille Amy de haut en bas sans même s'en rendre compte.

Un regard de travers suffit à la faire redescendre sur terre. Elle étouffe un rictus gênée, qui lui donne l'air d'une gamine coupable, sans défense, qui sait qu'elle fait une bétise. "C'est peut être un peu intrusif comme question." Et pourtant Bae n'écoute plus que son corps. Attirée comme un aimant vers un corps qu'elle imagine. La drogue a fait tomber le mur qui sépare le conscient du subconscient. Un fantasme inachevé refait surface. Une mèche de cheveux tombe sur le visage d'Amy. Bae la dégage d'une main délicate. Contact fugace, électrisant. Sourire innocent, comme si tout était normal cette nuit.

avatar
DATE OF ARRIVAL : 12/08/2018
MAILS : 48
Points : 201

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: NEIGE (AMY)

le Mer 15 Aoû - 13:16
bae, elle a le regard triste. ce regard plein de doutes. elle tente de trouver réconfort auprès d'amy seulement la jeune femme, elle n'a aucune information à lui apporter. bae, elle ne sait pas grand chose sur arès, seulement ce qu'il veut bien lui confier. et apparemment, ce n'est pas assez. faut dire que les colocs non plus ne savent pas grand chose du moins, elle ne sait pas grand chose à son sujet lorsqu'elle y réfléchit à deux fois. elle comprend tout à fait amy. parce qu'elle est pareille. elle ne parle pas beaucoup. elle se protège. elle n'a pas envie qu'on la prenne en pitié parce qu'elle n'a pas le passé le plus facile du monde. elle n'a pas, non plus, envie qu'on lui donne des conseils sur comment agir, quoi faire dans telle ou telle situation. amy, c'est une jeune femme indépendante qui n'a besoin de personne et encore moins d'amis qui lui tourne le dos à la moindre difficulté. alors, la solitude est devenue sa meilleure amie. sa plus grande force.

bae retire sa bague et amy la regarde faire tout en tirant une nouvelle taffe sur son joint. son regard se pose de nouveau sur l'extérieur. elle n'est pas en mesure de dire quoi que ce soit sur le sujet. ce ne sont pas ses affaires et jamais elle ne se permettrait de donner son point de vue. elle n'est pas assez proche de bae pour cela. et puis, elle n'a pas l'air d'avoir envie d'en parler de toute façon. alors, elle laisse le silence s'installer. jusqu'à ce que bae décide de le rompre pour poser une première question. une question assez intime. une question à laquelle amy ne s'attendait pas. et forcément, le passé refait surface. elle pense à ash. à ce qu'ils ont vécu. elle se rappelle ce jour où, elle a décidé que s'en était trop, qu'elle avait besoin de plus. elle l'a lâchement abandonné pour trouver le bonheur ailleurs. seulement le bonheur, existe-t-il dans un monde aussi cruel ? elle en doute amy. depuis ce jour, les relations s'enchaînent ou plutôt, les hommes. une nuit, parfois deux. le plaisir d'un soir mêlé à la douleur du passé. elle a tout gâché la demoiselle et elle en a parfaitement conscience. alors, elle soupire. mais malgré tout, elle esquive un sourire en hochant la tête négativement. non, je n'ai personne. mieux vaut être seule que mal accompagnée du moins, c'est ce qu'on dit.... elle hausse légèrement les épaules la gosse. elle n'a pas pensé au fait que cela pourrait peut-être blesser bae. bae qui se sent surement seule aux côtés d'arès. arès qui se montre distant avec elle comme s'il avait quelque chose à se reprocher ou, comme si la flamme avait disparu. est-ce possible que l'amour meurt, un jour alors qu'il a existé dans le passé? elle se pose beaucoup de questions à ce sujet amy et pour cause, elle n'a jamais eu de modèle. on ne lui a pas appris à aimer, à apprécier une personne. on ne lui a pas appris à contrôler ses émotions non plus. handicapée depuis toujours, elle se démerde comme elle peut la gamine.

et bae, elle s'excuse. elle est désolée d'être aussi intrusive. pourtant, sa main s'élève jusqu'à son visage pour dégagée une mèche de cheveux rebelle qui lui tombe au milieu du visage. amy, elle dit trop rien parce qu'elle ne sait pas comment agir avec la demoiselle. c'est étrange. sans doute est-elle bercée par l'alcool et toutes ces choses qui circulent dans cette soirée. de nouveau, elle hisse ses épaules avant de s'enfoncer un peu plus sur le rebord de la fenêtre. t'inquiètes, y a pas de problème. elle fait semblant de ne pas avoir compris. elle évite le regard de la jolie brune parce que non seulement, toute cette scène la met mal à l'aise mais en plus, elle n'a pas envie de lui faire de réflexion par rapport à ses yeux rougis par toutes les conneries qu'elle a pris ce soir.

avatar
DATE OF ARRIVAL : 12/08/2018
MAILS : 18
Points : 147

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: NEIGE (AMY)

le Mer 15 Aoû - 16:02
La phrase d'Amy cogne encore dans la tête de Bae. Elle est perdue la gamine. Sa tête n'arrive plus à savoir si c'est elle l'amoureuse mal accompagnée. Ou peut être est-ce Arès le malchanceux. Ses pensées vacillent entre les scénarios, et Bae finit par se perdre dans son imagination. A milles lieux d'ici, elle se force à revenir. Finalement, peu lui importe ce soir. Tant qu'il y a les yeux d'Amy auxquelles s'accrocher. Bae appuie son épaule contre l'embrasure de la fenêtre, glisse ses mains au fond de ses poches. Tout semble ralentir. Elle se raccroche au visage dur de sa compagne d'infortune. Bae a le coeur naufragé, y'a plus que ses songes qui flottent dans l'air, suspendues. Elle extirpe du fond d'une poche sa cigarette électronique. Modèle dessiné par un designer, silhouette épurée, poids plume, couleur or rose, excessive cher pour son utilité. Offert par maman avec les sous de papa. Elle tire dessus, laisse la fumée épaisse s'échapper de ses lèvres, embaumant l'espace d'une odeur fruitée qui dénote avec l'ambiance étrange de leur semblant de conversation.

Alors qu'Amy tente d'esquiver les regards, Bae reste plantée là, invasive, aimante, insatiable ce soir. Plus rien ne va chez elle, ses yeux brulent, son nez pique, sa gorge gratte, ses mains tremblent, son estomac se tord et son palpitant bat la chamade. Y'a plus que ses deux jambes fluettes qui la tiennent, et ses fantasmes inavoués qui la garde concentrée. " c'est étrange que tu sois avec personne... t'as beaucoup de charme. en plus, ton air un peu solennel comme ça, tout le temps...je sais pas, j'aime bien. ça t'englobe avec un espèce de mystère. " Bae qui d'ordinaire parle peu se découvre volubile cette nuit face à Amy.  Ses yeux ont abandonné sa proie, son regard se balade dans la pièce, scrutant les corps qui se meuvent dans cette immense salon aux milles verrières sur la ville. Décomplexée par l'alcool et la drogue, Bae apprécie ce sentiment étrangement oppressant de liberté. Soupire. " au final, ça fait bien deux ans qu'on se croise, et je crois bien que je te connais à peine. " Les sensations se décuplent, Bae mord doucement ses lèvres. Elle sent des frissons qui parcourent sous dos. Elle se jurerait doté d'une force et d'un courage à tout épreuve ce soir. " je vais arrêter de jouer les intrusives, mais si jamais tu veux refaire le monde, partager un spliff ou un rail, ou juste passer un moment à deux... " Paroles tendancieuses. Le regard joueur, Bae s'en amuse. Arès lui, doit faire ce genre de manège un soir sur deux lorsqu'il l'abandonne lâchement. Elle ironise Bae, tentant de détendre cette étrange atmosphère. " désolé, tu dois penser que je te drague. ça se fait pas de draguer les amies de son mec.. ou de son ex... je sais plus trop. " Bae se perd elle même. Elle raille, décomplexée de ses bêtises. Des bêtises qui sonnent pourtant si justes pour elle. Fatiguée d'attendre les sentiments qui ne reviendront plus, désabusée de cette situation médiocre. Elle a beaucoup trop parler. Le sourire qu'elle porte sur ses lèvres pour dédramatiser s'efface peu à peu. Elle s'apaise la gamine,  recommence à tirer sur sa clope électronique, et décide de la fermer un peu pour voir.



lunaire; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
avatar
DATE OF ARRIVAL : 12/08/2018
MAILS : 48
Points : 201

CALIFORNIA ESSENTIAL
your personal friend list:
Voir le profil de l'utilisateur

Re: NEIGE (AMY)

le Mer 15 Aoû - 21:42
amy, elle accuse. elle accuse le couple. lequel des deux, elle n'en sait trop rien. sans doute par arès, elle l'apprécie trop. sans doute pas bae, elle paraît beaucoup trop douce et innocente pour faire du mal à son colocataire. amy, elle accuse le monde. elle accuse le système qui les formate. les sentiments, les agissements, les décisions, tout à des conséquences. à chaque fois, une tâche noire vient s'incruster dans le décor. à croire que rien ne peut être parfait. alors ce couple, pourtant si beau, si soudé, lui aussi il finit par battre de l'aile. et bae doute. elle doute de cet homme qu'elle a tant aimé. comme amy à l'époque. lorsqu'elle a préféré partir pour trouver mieux ailleurs. pourtant ash, c'est le seul qui l'a toujours aimé. c'est le seul qui lui a prêté de l'attention alors que le monde entier semblait la rejeter. l'espace de quelques années, elle s'est dit qu'elle aussi avait droit à l'amour, au bonheur. aux côtés de son meilleur ami, elle avait tout ce qu'elle avait toujours espéré si ce n'est une seule et unique chose. une chose bien trop importante pour qu'elle y renonce. la vengeance. saloperie de sentiment qui vous ronge de l'intérieur. et c'est cela qui l'alimente encore aujourd'hui.

perdue dans ses pensées, elle revient au moment présent à l'instant même où bae ose poser la main sur elle. elle replace une mèche de cheveux derrière son oreille tandis qu'amy détourne le regard pour porter son attention sur l'extérieur. et puis, elle l'avoue que non. non, elle n'a personne dans sa vie. et si seulement elle avait eu quelqu'un. si seulement on arrivait à lui apprendre à aimer. faut croire que de nos jours, c'est beaucoup trop demandé. sourire aux lèvres malgré cette révélation, elle hausse les épaules d'un air innocent. bae, elle ne cesse de la complimenter et amy, elle n'a pas l'habitude de tout cela alors, elle ne sait que dire. je te remercie. du moins, je crois. elle en rigole amy parce que la situation est bizarre. parce que bae, elle a les yeux tout brillants mais rouge à la fois. amy, elle tente de deviner combien de faire elle a bu, combien de rail de coke elle a sniffé. c'est dingue ce que les jeunes blindés de tunes peuvent faire pour s'amuser. je vois ce que tu veux dire. et t'en as sniffé combien au juste? qu'elle finit par demander d'un ton amusé en faisant abstraction au fait que oui, bae ne la connait pas vraiment. après tout, personne ne la connaît vraiment. personne même pas ses colocataires. faut dire qu'elle est mystérieuse la demoiselle et qu'elle ne supporte pas s'apitoyer sur son sort. alors, elle ne dit rien. elle se bat. elle se cache derrière des blagues à la con et des idées farfelues. ah ouais, t'essaies vraiment de me draguer là? elle préfère rire de la situation. en même temps amy, elle rigole de tout. du moins, de ce genre de choses. on ne peut pas dire qu'elle soit complexée du moins, pas lorsqu'il s'agit d'amour, de sexe, de relations. elle continue sur sa lancée. ça va si mal avec arès? pas sûr que ça soit l'endroit pour parler de cela. pas sur que ça soit ce qu'elle décide.

Contenu sponsorisé

Re: NEIGE (AMY)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum