OUVERTURE DU FORUM LE 11/08/18

Partagez
Aller en bas
avatar
DATE OF ARRIVAL : 10/08/2018
MAILS : 39
Points : 274
Voir le profil de l'utilisateur

ash wolf ♖ notes pour trop tard

le Sam 11 Aoû - 16:57


ash wolf
AS I LAY DYING

Prénom(s) : asher, c'est ce qui était rédigé sur ses papiers, c'est ainsi qu'on l'a nommé jusqu'à son émancipation. asher, the happy one, selon sa traduction hébreu. quelle putain de vaste blague. asher a peut-être des origines juives, la vérité c'est qu'il n'en sait rien et n'en saura jamais rien. à seize ans, lorsqu'on l'a autorisé à décamper, à partir vivre une existence sans saveur, lui le gamin du système sur qui personne ne s'est jamais penché ... il a tronqué son prénom pour n'en garder que l'essence même. ash. cendre, ça lui ressemble bien davantage, lui qui se consume et se crame.
Surnom(s) : ash.
Nom :  wolf. un nom qui claque, qui a de la gueule, qui porte en lui des effluves de mauvais garçon plus que dandy lettré. et si on prononce son patronyme à la vitesse de l'éclair ... ash wolf se métamorphose, devient asshole litanie qui se mue en prophétie.
Âge : vingt cinq années émiettées, réduites à néant dans un grand brasier. ash, il ignore tout de sa vraie date de naissance. on lui a donné comme anniversaire le jour où il a été retrouvé vagissant dans un taudis minable, le jour où on l'arraché à un trépas certain, crevette rachitique en sévère dénutrition. c'était le 7 mai 1993 et depuis, ce mois chaud et ensoleillé lui a toujours souri. sa première raclée de cour d'école remportée fièrement, sa première clope, sa première pipe, son premier ordinateur, sa première fois, sa liberté retrouvée, son premier bouquin, son premier succès, son premier amour : en mai, toujours. l'année dernière, il fêtait ses vingt-cinq piges en grande pompe à los angeles au bras de sloane, dans la villa somptueuse qu'il louait. alcool à flots, rails à gogo, ses courbes brûlantes contre son corps, ash semblait béni par l'aura magnétique de jeune prodige de la littérature, scénariste d'un futur film à succès. le rêve américain que rien ni personne ne saurait stopper. et pourtant ... il a fêté ses vingt-cinq ans à long beach avec l'envie d'en crever dans un bar miteux, le goût métallique du pourpre dans la bouche après avoir trop cogné. il a fini la nuit dans une suite hors de prix devant le trailer de l'adaptation de son livre, effacé du générique après trop de frasques, incapable de baiser les deux greluches alanguies sur le pieu, lui qui crevait d'envie de les bousiller. vie de merde.
Date & Lieu de Naissance : chicago, fin avril ou début mai 1992.
Origines : aucune idée. l'épaisseur de son dossier est celui d'une nana anorexique. son prénom suggère des origines juives et son nom fleure bon l'exotisme du vieux continent, le danemark ou l'allemagne. enfin c'est ce qu'on lui a suggéré, pensant à tort que ça l'intéresserait. mais à l'époque, ash brûlait de la fureur de vivre, refusait la nostalgie, les hypothèses, le passé qui enferme dans une cage mélancolique et force à l'inaction. seul le futur l'intéressait. un futur où il réussirait, par sa seule volonté.
Nationalité : américain révolté.
Activité professionnelle : écrivain à succès de romans bruts et décadents. des mots couteaux dénudés jusqu'à l'os qui tranchent là où ça fait mal, des anti-héros débauchés, cyniques et désenchantés, des histoires sales dans les tréfonds des mégalopoles américaines ... et souvent une fin acide, douce-amère, au vitriol. encensé par intelligentsia américaine comme le nouveau bret easton ellis, la voix de sa génération perdue, saccagée et décadente, ash a connu la notoriété dès son premier bouquin. malgré ses innombrables défauts et ses obscures références snobinardes de gamin de rien ayant tout à prouver, tous ont loué son style percutant et ses personnages si réels. auteur à seulement vingt ans, il a écrit les huit livres suivants à un rythme prolifique, profitant des avances sans cesse plus larges de son éditeur pour s'offrir une vie de rock star. jusqu'à la consécration. son oeuvre majeure, une trilogie, intéresse hollywood et on lui demande de forger son bouquin pour le grand écran. sauf qu'aujourd'hui, ce qui aurait dû être un chef d'oeuvre à sundance s'annonce comme une bouse commerciale dont on l'a écarté à la première occasion et ash n'a plus d'inspiration. plus l'envie. et plus les thunes.
Revenus : très confortables à l'époque où il produisait des best sellers à la pelle sans dépenser comme un tordu. désormais, frugales. ash saigne à blanc son compte en banque et ne freine ni les bars, ni les excès et encore moins les dépenses inutiles. il vit à long beach comme à los angeles, de ses succès dans l'échec et touche bientôt le fond.
Etat civil : célibataire, toujours. ash a savouré nombre de corps mais n'a été amoureux qu'à deux reprises. de sa meilleure amie, môme d'infortune dans la tendresse des premiers émois, puis de sloane, dans une débâcle des sentiments étalée en couverture de torchons merdiques. ils ont volé jusqu'au firmament ivres d'amour et ensemble, ils se sont écrasés sur le macadam, en éclats. lui et ses démons, lui et sa mauvaise influence, elle et sa poésie, elle et son overdose. depuis, ash est à la dérive, consomme les courbes qu'il consume et se soustrait à toute forme d'attachement pour éviter la douleur qui crève le palpitant.
Préférence(s) sexuelle(s) : qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.
Croyance : il a toujours cru en lui, le petit prodige prêt à montrer au monde qu'il valait bien mieux que ce gamin de rien. puis il a cru en eux, elle et lui, l'association la plus délicieuse et dangereuse qui soit. dorénavant, il ne croit plus en rien et c'est facile. confortable.
Régime alimentaire : non pertinent. il mange le plus souvent liquide ash, et le reste du temps s'acclimate à tout.

enfant surdoué de la ddass, ash a toujours préféré coucher sa haine sur son clavier plutôt que de la cracher à la gueule des autres, même s'il n'a jamais été le dernier à serrer les poings. grunge et étrangement snob à la fois, élitiste littéraire amoureux des mots, il a réussi à s'élever jusqu'à devenir un putain d'écrivain à succès. quelque part entre irvine welsh et bret easton ellis, il est d'ailleurs désigné par les médias comme le "bret easton ellis de sa génération". le style d'ash et cru, brut, incisif et cynique. ses livres dépeignent des anti-héros débauchés, désillusionnés, perdus dans le sale et le vice qui finissent bien souvent mal. bref, une peinture au vitriol de la génération perdue 90/00 qui a eu une forte résonance auprès du public, tant et si bien qu'il a passé les deux dernières années de sa vie à los angeles en tant que scénariste d'un film issu d'un de ses bouquins. la cité des anges a révélé ses démons et ceux de sa petite amie, une nerd de littérature, sa première groupie qui lui filait presque des complexes par sa culture intarissable. ils se sont déchirés, trompés, éloignés, attirés par les sirènes d'hollywood et elle a mal fini, terrassée par une overdose qu'il a cru mortelle.
depuis ash part en vrille. perpétuellement en colère, enragé, torturé, il se bousille jusqu'à devenir un cliché, l'un de ses personnages de roman. il vit leur existence dissolue à la place de l'écrire parce que plus rien ne sort : il est incapable d'écrire, son éditeur le presse, les producteurs ont profité de ses frasques multiples pour lui arracher le scénario des mains et dénaturer son oeuvre qui sortira bientôt au cinéma. désoeuvré, incapable de faire face à la perte de son putain d'amour, il agit comme si rien n'était jamais arrivé, comme si rien ne le touchait et se perd dans le sexe à outrance, la boisson, la baston. il a quitté los angeles pour long beach il y a mois et ne cherche aucunement à se reconstruire, seulement retrouver l'inspiration car il a flambé toute sa fortune en se perdant dans les paradis factices et la vie facile. fauché mais dandy, ash est incapable de maintenir son niveau de vie, de nourrir ses vices, obligé de vivre dans une coloc minable pour maintenir l'illusion de ses fringues, des bouteilles qu'il s'enfile dans les carrés vip et des corps esseulés qu'il esquinte dans des hôtels de luxe.
en attendant d'écrire à nouveau, il se perd dans les nuits fauves et tout court, dépressif qui s'ignore, colérique qui se laisse consumer, artiste à fleur de peau, salaud écorché vif qu'on aimerait sauver de ses démons. et floue l'inspiration en s'imprégnant de la coloc désaxée dans laquelle il s'est échoué, du squat minable qu'il hante. il filme des instants de vie, prétextant un projet artistique obscur duquel il ne dévoile rien, il pose beaucoup de questions, s'intéresse bien trop aux autres, lui l'égoïste patenté. incapable de créer, tari jusqu'à l'âme, il dérobe les vies, les vampirise, inconscient de la bombe qui explosera entre ses phalanges une fois le livre publié.



†  there's untamed electricity coursing through his veins, and it shocks you when you kiss him. but my god, it's worth the pain.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 10/08/2018
MAILS : 39
Points : 274
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ash wolf ♖ notes pour trop tard

le Dim 12 Aoû - 23:39
liens ash
and the rest is rust and stardust

lien avec pseudo
Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop.

lien avec pseudo
Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop.

lien avec pseudo
Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop.

lien avec pseudo
Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop. Petite description de votre lien juste ici, oui oui, c'est par là, hop hop.


Spoiler:
Code:
<--- vous pouvez supprimer cette partie :  
icons idea pour illustrer vos liens :
étoile <i class="fas fa-star"></i> ou <i class="fas fa-star-of-life"></i>
coeur plein <i class="fas fa-heart"></i> / coeur vide <i class="far fa-heart"></i>
éclair <i class="fas fa-bolt"></i> soleil <i class="fas fa-sun"></i> nuage <i class="fas fa-cloud"></i> parapluie <i class="fas fa-umbrella"></i> gilet de sauvetage <i class="fas fa-umbrella"></i>
& pleins d'autres pour illustrer vos liens : https://fontawesome.com/icons?d=gallery&m=free  -------->



†  there's untamed electricity coursing through his veins, and it shocks you when you kiss him. but my god, it's worth the pain.
avatar
DATE OF ARRIVAL : 10/08/2018
MAILS : 39
Points : 274
Voir le profil de l'utilisateur

Re: ash wolf ♖ notes pour trop tard

le Dim 12 Aoû - 23:42

répertoires des rps



†  there's untamed electricity coursing through his veins, and it shocks you when you kiss him. but my god, it's worth the pain.
Contenu sponsorisé

Re: ash wolf ♖ notes pour trop tard

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum